La chapelle des Augustins - présentation

Contribuer à la formation des enseignants, accueillir cycles de conférences, séminaires, festivals, développer l’éducation artistique et l’action culturelle, font partie des missions du Centre Régional de Documentation pédagogique de Poitou-Charentes où se situe la Chapelle des Augustins.

Entre tradition et modernité, entre mise en valeur et restructuration, l’aménagement de la Chapelle des Augustins souligne une nouvelle fois les ambitions du CRDP, à savoir : répondre aux besoins de la communauté éducative, favoriser les innovations et s’offrir au regard du grand public.

La Chapelle a vocation, grâce aux nombreux partenariats que l’établissement a noués, à participer à la réussite des élèves et à la qualité de leur formation. Les évènements qui s’y dérouleront seront également destinés au grand public pour permettre informations, échanges et débats sur les questions d’éducation.

Horaires

Ouvert jusqu’au 7 octobre
du lundi au vendredi
13h30 - 17h30
Entrée libre

pictogramme handicapé

Grâce à l'aide du Fonds interministériel pour l'accessibilité aux personnes handicapées (F.I.A.H), la Chapelle des Augustins est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Historique

Le Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de Poitou-Charentes est installé depuis 1957 au sein de l'ancienne abbaye Saint-Hilaire de la Celle. C'est au IVème siècle à l’emplacement même de la dernière demeure de saint Hilaire, premier évêque de la ville, que fut édifié un premier de culte. Il faudra attendre le XIème siècle pour que la congrégation des Augustins y construise un prieuré qui deviendra progressivement l'abbaye Saint-Hilaire-de-la-Celle abritant le couvercle du cénotaphe de Saint-Hilaire datant probablement du XIIème siècle. L'église devient alors abbatiale.

L’abbaye fut habitée par les Augustins du XIIème au XVIIème siècles, période durant laquelle, elle connaîtra d'importants dégâts suite à la guerre de Cent Ans, au sac de la ville par les Anglais en 1346 et au siège de Poitiers par les Huguenots en 1562, qui pillèrent l'essentiel du trésor de l'abbaye. Devant la nécessité de rétablir l'observance de la Règle et de rénover le bâtiment, les Génovéfains s'y installent le 26 août 1652. Après avoir restauré l'abbaye et construit les bâtiments conventuels, les Génovéfains sont contraints de quitter le lieu à la Révolution. Partiellement détruite, l’abbaye fut vendue par la suite

comme bien national. Entre 1820 et 1957,  les Carmélites modifient les espaces intérieurs de la Chapelle pour le déroulement de la messe et érigent le cloître. Elles abandonnent le lieu lorsque l’Education Nationale s’en porte acquéreur en 1957 pour y installer le Centre de Documentation Pédagogique.

Le 13 mars 1975, sont classés Monuments Historiques les restes de l'ancienne église (choeur et transept), les façades et les toitures de l'aile subsistante du XVIIIème siècle des bâtiments conventuels, ainsi que l'escalier avec sa rampe à balustre en pierre.

La chapelle offre au regard contemporain un bel exemple de style Gothique angevin, à la croisée de la nef et du transept avec une coupole bombée et nervée sur trompe.